Rentrée Littéraire 2019

Exceptionnel

Roman absolument incroyable qui ne retrace pas simplement la vie de Frida Kahlo mais de son couple avec Diego Rivera. 

Frida, prisonnière de ce corps brisé dans un accident de bus alors qu'elle était étudiante. Ce corps qui sera source de douleurs toute sa vie. Ce corps qui l'empêchera d'avoir un enfant, qui sera la cause de tant de fausses couches. 

Frida fétichiste de tous les objets, impossible de s'en séparer, leur donnant une importance démesurée. Des objets associés à son pays le Mexique, sa culture pour laquelle elle est restée très attachée. 

Frida, génie de la peinture sans presque même le savoir! La peinture n'était pas une passion pour elle mais une nécessité. Dans la vie de Frida il n'y a de place que pour une seule passion: son amour pour Diego. Je savais que le début de ses peintures datait de son très grave accident mais je n'avais pas du tout conscience du temps qu'il avait fallu pour qu'elle se rende compte qu'elle était une artiste et de se laisser convaincre de faire des expos. C'est d'ailleurs très clairement Diego qui voyait le talent de Frida et prenait la dimension de la valeur de ses tableaux là où elle n'en avait absolument pas conscience. 

Drôle de Frida qui, aussi inconsciente de son talent, n'hésita pourtant pas un beau matin, d'aller se planter devant le grand Diego Rivera parce qu'elle avait décidé que c'était lui l'homme de sa vie. Diego, le mythe, Diego qui veut être aimé de tous, de toutes. Et Frida, qui ne veut aimer que Diego.

 

"Quelle différence entre l'amitié et l'amour ? Il faut dire je t'aime quand on a le temps. Après on oublie, après on part, après on meurt"

~ Frida Kahlo ~  

 

Jeanne R.


 

Impressionnant

 

Au cœur de Londres, dans les années 1860, Charlotte, jeune Irlandaise fuyant la famine de son pays, tente coûte que coûte de survivre. Pour elle, pour son bébé. Et seule. Mais le destin en décide autrement : lors d'une violente agression, Charlotte perd son bébé. Elle est secourue par un médecin qui va lui sauver la vie mais également l'embarquer dans un secret d'Etat en lui confiant la garde d'un autre bébé dont personne ne doit connaitre l'identité. 

Il s'appelle Freddy et c''est le fils caché d'un des hommes les plus recherché : Karl Marx. Lui même bien trop occupé à théoriser le communisme, avec sa femme, pour comprendre le vrai instinct de survie, la vraie révolution, celle qui embrasse les armes, celle que Freddy sera presque obligé de faire tandis que Charlotte aura tout sacrifié pour lui : sa santé, son corps, sa vie. 

Basé sur l'histoire vraie selon laquelle Karl Marx aurait eu un fils caché avec sa bonne, ce roman explore le champ des possibles avec une maîtrise saisissante. L'auteur nous plonge dans la révolution industrielle avec notamment le personnage d'Engels qui permet un nouvel angle de vue et une vision plus globale de l'histoire. 

 

Jeanne R.

 


Quand la lâcheté ordinaire des hommes a des conséquences

 

Pax Monnier, un acteur qui n'a jamais clairement réussi à percer dans le métier, reçoit un jour l'appel d'un grand réalisateur qui souhaite le rencontrer (en fait c'est un peu moins beau que ça mais bon). Ni une ni deux, il repasse par son appartement pour se changer et là..... Bam, un coup. Un cri, on peut deviner une dispute, un empoignement. C'est l'appartement du dessus. Pris de doutes, Pax se fige, avant de s'auto persuader que c'est une dispute de couple voire même un ébat et file à son rendez vous. 

Le lendemain, un fait divers fait la une des journaux : un jeune étudiant a été roué de coups et laissé pour mort chez lui. C'est son voisin du dessus, Alexis. 

Pendant un an Pax se débat avec ce sentiment insupportable de culpabilité qui l'habite. Jusqu'à ce qu'un jour il rencontre Emi. Quelque chose d’incontrôlable l’attire chez cette mystérieuse femme. Rapidement ils deviennent amants. Mais alors qu'Emi tombe très rapidement amoureuse de Pax, elle décide de lui parler de la personne qui compte le plus pour elle et qui traverse depuis un an une période extrêmement difficile : son fils Alexis. 

Pax va alors se retrouver face aux conséquences de sa non intervention un an plus tôt et tenter de réparer ses erreurs sans rien avouer. 

Qui n'a jamais fait preuve de lâcheté? Qui n'a jamais tenté de minimiser ce qu'il avait vu ou entendu pour ne pas savoir? Mais qui s'est déjà retrouvé devant l'objet de son inertie? 

 

Terriblement humain. 

 

Jeanne R.


Coup de cœur

 

Depuis 30 ans Lionel Duroy met en avant son histoire familiale compliquée à travers ses romans. L'histoire de Paul, dans son nouveau roman, c'est son histoire. Une rencontre inespérée avec ses frères et sœurs qui lui avaient tourné le dos suite à ses publications. En effet, dans "la vraie vie" son roman "priez pour nous" publié en 1990 avait mis le feu aux poudres. 19 personnes à table, partageant leurs souvenirs, leurs regrets, leurs différents points de vue. Car au delà de l'importance viscérale de l'écriture pour Paul qui, à ses yeux, justifie à elle seule toute écriture et surtout publication d'un roman, le thème du roman est surtout la vérité. Car la vérité n'existe pas. La vérité est propre à chacun, elle passe par notre propre prisme, notre propre vécu, et même au delà du vécu, elle passe déjà par nos propres souvenirs qui sont différents selon chaque frère et sœur en fonction de son âge, de sa sensibilité, de son histoire. Dans un contexte familiale si compliqué, la vérité factuelle n'existe pas, il n'a a que des points de vue, des ressentis, des perceptions différentes. On assiste, en tant que spectateur à cette réunion de famille mais également à ce qui se passe dans la tête de Paul, aussi bien sur ses sentiments de revoir des êtres si chers qu'il n'a pourtant pas vu depuis 30 ans, que sur les souvenirs attachés à chacun. C'est le roman de l'apaisement.

Bizarrement je n'avais jamais lu un seul roman de Lion Duroy, le hasard m'a emmené à commencé par celui-ci, le plus en paix avec lui même et sa famille. Peut être est ce l'occasion de faire le chemin dans le sens inverse et de remonter vers les romans de la discorde maintenant que je connais l'heureux dénouement de ces 30 ans de séparation? 

 

Jeanne R.


Du très grand Dubois

Le roman démarre comme ceci : Paul Hansen est en prison depuis presque deux ans. Pourquoi? Tout au long du livre on ne le sait pas! Fils d'un pasteur Danois et d'une française passionnée de cinéma, qui est donc responsable d'un ciné d'art et d'essai, qui décide, par goût du scandale, de tranquillement programmer le film Gorge profonde.... Bien entendu, les parents divorcent et Paul rejoint son père exilé au Canada. Il devient le concierge d'un immeuble appelé L'Excelsior et rencontre Winona, sa compagne. Mais plusieurs accidents de la vie vont le conduire en prison: un nouveau responsable de l'immeuble absolument infecte sera la cerise sur le gâteau et va tout faire basculer. On alterne les chapitres entre présent (en prison) et passé (l'histoire de sa vie). Les passages sur sa cohabitation avec un autre détenu, Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre sont à la fois touchants, drôles et humains. Paul, avec empathie, va écouter, conseiller, accompagner mais jamais juger Horton. Avec une résilience déconcertante il attend le moment de sa libération, et les visites que lui font les morts pendant la nuit. Tous les thèmes (injustice, amitié) y sont abordés avec beaucoup de bienveillance.

Tout est juste dans ce livre, rien n'est de trop. C'est clairement le meilleur roman de Jean-Paul Dubois. 

 

Jeanne R.