Rentrée Littéraire Hiver 2019

*photo http://casabet64.tumblr.com/post/84215117793

Petit bijou

 

L'auteur du best-seller mondial, "Le liseur" revient avec un sublime roman. 

Olga, petite fille née fin 19ème siècle, est confiée à sa grand mère peu aimante qui l'élève en Poméranie. Pauvre, sans aucune affection, elle va se lier d'amitié dès son jeune âge avec deux petits enfants ; Viktoria et Herbert, tous deux issus d'une riche famille d'industriels.

Mais tandis que Viktoria met rapidement de la distance entre elle et la pauvre Olga, son grand frère Herbert reste très proche de cette dernière et le départ de sa petite soeur en pensionna rapproche encore d'avantage les deux enfants. 

Quelques années plus tard leur amitié se transforme en passion amoureuse et ce qui semble être pour eux une évidence ne l'est pas pour tout le monde : la famille d'Herbert s'oppose catégoriquement à ce mariage. 

Olga rêve de devenir institutrice et fera tout pour atteindre son but et exercer le métier de ses rêves avec passion. Herbert lui ne pense qu'à explorer les différents pays, il est obnubilé par les vastes horizons et par leur conquête. Ses absences durent des mois, des années. Mais il retrouve toujours Olga dès son retour. Alors qu'il lui promet d'être de retour pendant avant l'hiver, cette dernière apprend qu'il s'est lancé dans une expédition en Arctique dont il ne reviendra jamais. 

Quelques années plus tard, Ferdinand, un jeune homme qui a connu Olga lorsqu'elle était couturière pour sa famille, trouve les lettres envoyées à Herbert à sa dernière adresse connue. Olga a pendant des années continué à lui écrire son quotidien et à lui crier son amour. Mais Ferdinand ne va pas seulement découvrir le quotidien et les sentiments d'Olga....

Un hommage à la femme modeste mais déterminée, la notion de transmission, d'amour éternel.

 

Un livre très émouvant. 

 

Jeanne R.

 


Nous aurons été vivants

 

Un matin, Hannah croit voir sa fille Lorette partie il y a 7 ans sans plus jamais donner de nouvelles, de l'autre côté du trottoir. 

Cette vision, réelle ou fantasmée, nous ne le saurons pas, ré-ouvre cette plaie qui n'a pas seulement fait basculer la vie d'Hannah mais également celle de son couple, et de ses amis proches, de son frère, de son père. 

Par petites touches de souvenirs, on en apprend un peu plus sur chacun, Lydie, la meilleure amie solide et qui la maintient dans le monde réel, son mari Paul. Son frère cancérologue qui côtoie chaque jour la mort. On apprend le mal être d'Hannah, pas seulement depuis le départ de Lorette mais depuis toujours, toute petite déjà dans sa hantise de la mort, de la disparition. Des angoisses qui trouvent leur origine dans une histoire familiale tragique que le papa d'Hannah n'a jamais réussi à exprimer. 

Et puis il y a l'absente omniprésente : Lorette. Dont on ne saura pas grand chose mais qui est partout. Partout et nulle part. 

On sent la vieillesse des personnages, leurs remises en question, le passé qui refait surface à un moment de leur vie. Le monde de l'enfance et ses souvenirs, si marquant dans la vie d'adulte. Un roman sombre et lumineux. Simple et complexe. 

 

Très beau!

 

Jeanne R.